Restaurant-parcours.com

Blog sur la restauration, la nourriture, la cuisine et la gastronomie.

Il n’est pas obligatoire de faire un barbecue à l’extérieure pour profiter d’un bon steak à chaque fois. Il suffit de maitriser certains secrets qui vont être présentés ci-dessous.

L’achat des steaks

Lorsque vous achetez des steaks, achetez la meilleure qualité de viande que vous pouvez vous permettre avec votre pouvoir d’achat. Recherchez un steak à la texture fine et ferme au toucher. De préférence, misez sur celle avec une couleur rouge cerise claire. Recherchez également les steaks marbrés, car ils ont de maigres filets de graisse qui traversent la viande. Ceux-là garantissent une saveur merveilleuse. La marbrure est la graisse blanche que vous voyez dans toutes les coupes de bœuf. N’oubliez pas qu’une quantité importante de marbrure uniformément distribuée est une bonne chose. Recherchez également des petits points de graisse uniformément répartis plutôt que des plus gros et éparpillés.
La taille ou l’épaisseur compte lors de l’achat de steaks. Les meilleurs steaks mesurent 1 pouce à 1, 5 pouces d’épaisseur. L’épaisseur du steak est plus importante que le poids.

Le sel et l’huile

La majorité des gens salent leurs steaks avant de les cuisiner, mais croyez-le, ce n’est pas une bonne idée. Il est plus judicieux de mettre du sel après la cuisson afin de proposer un steak juteux et délicieux. Autrement dit, salez après que le steak soit cuit à votre goût, ait reposé le temps requis et juste avant de servir.
Le sel apporte de l’humidité (eau) à la surface du steak et l’eau reste à la surface pendant la cuisson du steak. Traditionnellement, les chefs évitent l’ajout de sel lorsqu’ils dorent de la viande car ce dernier aspire l’eau par la surface de la viande par osmose.
Frottez votre steak des deux côtés avec de l’huile, en vous assurant que chaque côté est entièrement recouvert. Essayez d’utiliser de l’huile à point de fumée élevée au lieu de l’huile d’olive. Certains chefs recommandent de l’huile végétale, de l’huile d’arachide qui ont toutes un bon point de fumée.

Tout est question de grésillement

Préchauffez une grande poêle à frire (ou un barbecue) à feu vif. Si vous utilisez une poêle à frire, plus la base sera lourde, mieux ce sera. Les poêles à base épaisse conservent plus longtemps la chaleur et cuisent la viande de manière uniforme. Il est important de ne pas surcharger la casserole ou le barbecue, sinon la viande mijotera au lieu de saisir. Cuire le steak en plusieurs fois ou utiliser deux casseroles au besoin. Vous devriez entendre un gros grésillement lorsque le steak frappe la poêle. S’il n’y a pas de grésillement signifie que la poêle n’est pas assez chaude.

Tester la cuisson

Pour savoir si le steak est grillé, utilisez l’extrémité de votre index propre pour pousser doucement le bifteck. Si le steak est moelleux et spongieux, c’est moins cuit. Si c’est doux mais un peu d’élastique, c’est acceptable. Plus ferme que ça et ça va être bien fait. Placez les steaks sur une planche ou une assiette en bois, couvrez lâchement d’une feuille d’aluminium et laissez reposer pendant environ 6 à 7 minutes avant de les couper en tranches ou de servir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *