La viande cacher et la viande hallal font maintenant partie intégrante des viandes que l’on propose en boucherie. Auparavant, on ne trouvait ces viandes que dans quelques rares boucheries spécialisées. Mais constatant un engouement de plus en plus grand pour ces viandes, les industriels se sont emparés de ces marchés. De ce fait, la viande cacher et la viande hallal sont devenues de plus en plus populaires. Bien que ces deux types de viandes aient des points communs, ils ont aussi leurs caractéristiques propres.

Quelle est la différence entre ces deux viandes ?

Il n’y a pas encore longtemps, la viande casher et la viande hallal étaient des viandes difficiles à trouver. Mais aujourd’hui, vous en verrez chez pratiquement toutes les grandes enseignes.

Savez-vous en quoi ces viandes sont particulières ?
Notez que ce sont des viandes répondent à des normes très strictes et sont essentiellement consommées par des pratiquants de certaines religions.

La viande cacher, que vous pouvez commander sur le site Leader Viande, est notamment consommée par les pratiquants du judaïsme.

La viande hallal est surtout consommée par les musulmans.
Si la viande de porc est interdite dans ces deux religions, d’autres viandes le sont uniquement pour les Juifs, notamment le cheval, le lapin, le gibier et le lièvre.

Pour les Juifs, tout animal autorisé doit être abattu en suivant un rituel bien précis et cela, par un sacrificateur agréé par un rabbin. Même le couteau est spécial, exclusivement dédié à cet acte. Pour les musulmans, l’animal, encore vivant, doit être placé en direction de la Mecque.

Ce qu’est la viande cacher

Une viande est casher lorsqu’elle est propre à la consommation selon les instructions du code alimentaire stipulé par la Torah, le livre sacré des Juifs. Une fois abattu et saigné entièrement, l’animal va encore être contrôlé par un inspecteur pour vérifier si le rituel a été bien respecté. Une fois sa validation obtenue, on peut dire que la viande est convenable à la consommation, le mot « convenable » ici est le sens du mot cacher.

À préciser qu’un animal ne peut être « apte » ou « convenable » que s’il est pur, c’est-à-dire qu’il fait partie des animaux permis par la bible des Juifs et préparé selon des règles précises. Parmi ces animaux autorisés, on peut citer le bœuf, la chèvre, le mouton, le bouquetin, le daim, le cerf, l’antilope, la gazelle, la chèvre sauvage, l’oryx. En fait, les Juifs peuvent manger des animaux dont le sabot est fendu et qui ruminent. Puis, les animaux doivent être issus de l’élevage. Pour rappel, si vous voulez faire un steak ou préparer un plat de côtes d’agneau, etc., vous n’avez pas besoin de sortir pour faire vos courses. Il suffit de faire quelques clics sur le site d’une boucherie proposant des viandes cachers pour faire vos commandes.

Notez également que même la consommation de la viande cacher est régie par des normes claires. Par exemple, il est interdit d’en manger avec du lait en même temps. Il faut 6 heures entre la consommation de la viande et celle du lait.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *